Investissement Forestier
Accueil
Nos activités
Devis en assurances
Défiscalisation
Placements financiers
Retraite
Financement de la trésorerie
La création d'entreprise
Business Plan
Formations
Nous contacter

Investissement forestier

 

Original et performant, le placement forestier est un excellent outil de diversification, de défiscalisation et de transmission de patrimoine. Préservé de la volatilité des marchés  financiers, car adossé à deux actifs peu risqués - le foncier et le bois - c’est un placement sûr

et rentable sur le long terme. Au-delà d’un placement, c’est aussi un moyen efficace de préserver l’environnement.

Il bénéficie aujourd’hui d’un contexte particulièrement porteur : la ressource est abondante, les marchés (forêts et bois) sont en croissance, la demande de produits forestiers en hausse constante et les perspectives d’avenir s’annoncent très prometteuses.

Ce placement aux nombreux atouts est cependant soumis à certaines contraintes.

Sa rentabilité dépend en effet de nombreux facteurs et peut être fortement influencée par le prix d’achat initial, la qualité de la gestion, les conditions de vente des bois et la recherche de produits complémentaires.

Bien choisir son produit de placement, bien l’acheter, bien le gérer, bien le revendre exige

des compétences et des connaissances particulières.

Pour des performances optimales, mieux vaut faire appel à des sociétés de confiance

 

LA FORET UNE RESSOURCE ABONDANTE ET DIVERSIFIEE

En surface, la France est le 3ème pays forestier européen, après la Suède et la Finlande.

La forêt française couvre aujourd’hui :

  environ 15 millions d’hectares

  soit près de 30% du territoire national

 

Contrairement aux idées reçues, elle s’est accrue d’environ 4 millions d’hectares depuis les

années 50, en partie grâce aux reboisements intensifs menés dans les années 60 et 70 avec

Publics. l’appui des Pouvoirs Ce patrimoine est  composé à 63% de feuillus et à 37% de résineux

 

DES MARCHES EN CROISSANCE LA VALEUR D’UNE FORET

Une équation à 2 variables : le foncier, le bois

La rentabilité d’une forêt dépend tout à la fois :

• de l’évolution de la valeur du foncier

• de la croissance et de l’amélioration du stock de bois dans le temps

• des revenus des ventes de bois

• et des revenus complémentaires (locations des droits de chasse et pêche)

Elle peut être fortement influencée dans sa performance globale par :

• le prix d’achat initial

• le prix de vente des coupes de bois réalisées (cycle des prix du marché du bois)

• et la qualité de la gestion

  Le marché du bois et la consommation de produits forestiers sont en croissance constante

 

  Des perspectives d’avenir prometteuses

Tout laisse supposer que les marchés du bois et de la forêt poursuivront leur progression dans les années à venir :

  la hausse des prix des matières premières partiellement substituables au bois (acier, aluminium…)

  la raréfaction des énergies fossiles

  la demande accrue d’espace, à vocation résidentielle ou de loisirs

la valorisation croissante de la nature, du cadre de vie…

 

LA FORET UN PLACEMENT ORIGINAL ET PERFORMANT

Le placement forestier a toute sa place dans une allocation d’actifs. Particulièrement performant sur le long terme, il est assorti de nombreux avantages qui en font un excellent

outil de diversification et de préservation de patrimoine.

  Un placement de diversification…

La forêt vit sur un cycle long qui la préserve de la volatilité des marchés financiers. La présence de forêts dans un patrimoine permet ainsi de minimiser l’exposition aux risques constatés sur les autres marchés.

  … de défiscalisation et de transmission

Afin de préserver la pérennité de la forêt, d’inciter les détenteurs de forêts à valoriser leur bien et respecter les cycles de production, les Pouvoirs Publics ont toujours accordé à la forêt un régime fiscal particulier.

La forêt bénéficie ainsi d’atouts spécifiques qui en font à la fois un excellent outil de défiscalisation (impôt sur le revenu et ISF) et de transmission de patrimoine.

  Sûr et rentable sur le long terme

La forêt est un bien réel adossé à deux actifs sûrs : le foncier et le bois. Décorrélée des marchés classiques, sa rentabilité est avant tout déterminée par l’évolution de ces deux fondamentaux et par la croissance biologique naturelle.

Le placement forestier suit l’inflation sur les longues périodes. Son rendement économique est modéré (de 2 à 5% environ) mais il est renforcé par sa fiscalité.

Le placement forestier prend ainsi toute sa valeur sur le long terme.

 

LA FISCALITE

 

Le placement forestier a toujours bénéficié d’une fiscalité spécifique et ce à chacune de ses étapes : acquisition, détention, transmission.

Aux termes de la Loi Forestière de 2001, ces atouts ont été confirmés, voire renforcés

• A l’investissement : réduction d’impôt sur le revenu  des sommes investies, dans la limite de 11 400 € pour un couple

• Durant la détention : réduction des 3/4 de l’assiette imposable au titre de l’ISF* et réduction d’impôt sur le revenu pour travaux forestiers

• Lors des mutations à titre gratuit (donation, succession) : réduction des 3/4 de l’assiette au titre des droits*

 

  • sous certaines conditions de durée de détention et de nature des biens

 

 

  Au-delà d’un placement, un moyen de préserver l’environnement

 

L’intérêt du placement forestier ne se limite pas à la seule dimension économique.

La détention de forêts - dans un objectif de placement - implique la mise en place de bonnes  pratiques sylvicoles assurant tout à la fois :

  la gestion durable des forêts

  la prévention des risques de dégradation de la nature (incendies, maladies...)

  et le maintien de la biodiversité

 

Profil d’investisseur

 

 S’adresse à des investisseurs à la recherche d’un produit de défiscalisation tout en privilégiant la sécurité, disposant d’un patrimoine soumis ou non à l’ISF et souhaitant le diversifier et/ou le transmettre dans des conditions favorables

 

Vous désirez une étude Personnalisée

© 2017 JME Assurances et Conseil