L'assurance vie
Accueil
Nos activités
Devis en assurances
Défiscalisation
Placements financiers
Retraite
Financement de la trésorerie
La création d'entreprise
Business Plan
Formations
Nous contacter

 

 

L'assurance vie

 

Pourquoi l’assurance vie ?

 

L’assurance vie est le placement préféré des français et demeure aujourd’hui un des meilleurs vecteurs financiers pour :

-          financer votre retraite

-          protéger vos proches

-          constituer un capital de précaution

-          organiser votre succession

-          diversifier vos placements

-          bénéficier d’une fiscalité avantageuse

 

 

L’assurance vie revêt plusieurs spécificités :

 

- après 8 ans, les plus-values sont exonérées dans la limite de 4 600€ (ou 9 200€ pour un couple). Au-delà de cette limite, les plus-values bénéficient d’une taxation limitée à 7,5% (les prélèvements sociaux sont retenus à la source,  selon la fiscalité en vigueur ).

 

- le contrat d’assurance vie permet de définir librement des bénéficiaires qui peuvent être différents des héritiers légaux de l’assuré

 

- le contrat d’assurance vie protège les bénéficiaires lorsque la garantie plancher est souscrite : le capital versé en cas de décès ne peut être alors inférieur au cumul des sommes investies

 

- le contrat d’assurance vie est insaisissable

 

- le contrat d’assurance vie ne fait pas l’objet d’un rapport à succession. Il n’est donc pas soumis à la fiscalité des droits de succession. Les capitaux versés aux bénéficiaires sont exonérés de droits de mutation dans la limite de 152 500€ pour les versements effectués sur le contrat avant les 70 ans du souscripteur et de 30 500 € pour les primes versées après ses 70 ans*.

 

- le capital est disponible à tout moment au travers des rachats ou des avances.

 

- les arbitrages libres sont possibles à tout moment sans incidence fiscale

 

- le contrat d’assurance vie donne accès à un large choix de supports d’investissements grâce à l’offre multi supports et multi gestionnaires.

 

 

  

Fiscalité de l’assurance vie

 

Les rachats

Lors d’un rachat, seule la part des plus-values intégrées dans le rachat fait l’objet d’une taxation.

Vous pouvez soit intégrer les plus-values dans vos revenus imposables, soit opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire. La taxation des plus-values est variable selon la durée écoulée du contrat.

 

 

 

Rachat avant 4 ans

Entre 4 et 8 ans

Après 8 ans

Intégration dans les revenus ou application d’un taux forfaitaire de 35% + prélèvements sociaux  retenus à la source

Intégration dans les revenus ou application d’un taux forfaitaire de 15% + prélèvements sociaux retenus à la source

Application d’un abattement annuel de 4600€ pour un célibataire, veuf ou divorcé ou 9200€ pour un couple marié soumis à imposition commune. Au-delà application d’un taux de 7.5% + prélèvements sociaux retenus à la source

 

Les arbitrages

Les arbitrages n’ont aucune incidence fiscale.

 

Déclaration annuelle à l’ISF

Si vous êtes soumis à l’ISF, vous devez déclarer la valeur de rachat de votre contrat chaque année.

 

En cas de décès

Le capital constitué est versé aux bénéficiaires en exonération de droits de mutation dans la limite de 152 500€ par bénéficiaire (au-delà, taxation forfaitaire à 20%). Ceci s’applique pour les primes versées par le souscripteur avant ses 70 ans.

Pour les primes versées après les 70 ans du souscripteur, seule la part des versements excédant 30 500€ est soumise aux droits de mutation. Les plus-values sont totalement exonérées.

 

Nous pouvons vous proposer une offre avec des caractéristiques différenciantes, en effet vous pourrez choisir des options d’arbitrages programmés permettant de piloter automatiquement ses investissements tant dans des marchés haussiers que baissiers.

 

Vous désirez une étude Personnalisée

© 2017 JME Assurances et Conseil