La Retraite du particulier
Accueil
Nos activités
Devis en assurances
Défiscalisation
Placements financiers
Retraite
Financement de la trésorerie
La création d'entreprise
Business Plan
Formations
Nous contacter

 

La Retraite du particulier

 

           Le système de retraite obligatoire actuel est basé sur le modèle de la retraite par répartition c’est à dire que les actifs d’aujourd’hui payent les pensions des retraités présents nous sommes donc sur un équilibre cotisants-retraités, la revalorisation des rentes est identique pour les cotisants et les retraités. Ce système est de plus en plus défaillant.

Pour pallier ce déséquilibre et vous constituer une retraite complémentaire,  la« capitalisation viagère» est la meilleure technique pour maîtriser tous les risques inhérents à un contrat de retraite et surtout à l’allongement de la vie. Il n’existe qu’un fonds de retraite commun aux cotisants et aux retraités.

Il en ressort un taux de revalorisation unique pour ces derniers. C’est une garantie pour les assurés qui sont à la retraite.

 

            La technique de la « capitalisation viagère » permet à certaine Compagnie de s’engager sur le tarif de conversion des cotisations en retraite. Ce dernier est basé sur la table d’espérance de vie en vigueur à la souscription. Votre retraite complémentaire va se constituer au fur et à mesure de vos versements. Chaque versement est immédiatement transformé en parts de retraite.

Vous connaissez dès la signature du contrat le montant minimum dont vous disposerez à la retraite.

             Pour les TNS vous disposez d’un cadre fiscal avantageux ( la loi Madelin) vous permettant de déduire vos cotisations de votre revenu professionnel.

Les contrats de retraite proposés par les sociétés d’assurances ont pour objet de garantir, à partir de l’âge de la retraite,  le versement d’un revenu régulier jusqu’au décès du retraité (ou de son conjoint, en cas de réversion).

Pour avoir toutes les garanties nécessaires à la constitution d’une retraite complémentaire de qualité , il faut que :

  le contrat garantit dès la souscription le montant de la rente qui vous sera versé lorsque vous cesserez votre activité.
  la signature d’un grand groupe, dont la solidité financière garantit la sécurité de votre épargne.

 

La fiscalité des retraites

Les cotisations peuvent disposer des déductions fiscales des le départ si vous êtes avec un PERP ou en loi Madelin. Par contre lorsque que vous percevrez votre retraite, les rentes seront considérées comme des revenus classiques sans défiscalisation particulière.

Alors que pour un complément de retraite classique sans déductions fiscales lors de la sortie vous aurez droit à bénéficier de la fiscalité des rentes viagères.

 

Fiscalité des rentes viagères :

 

Imposition des rentes viagères

Age de perception de la rente

Fraction de rente imposable

Jusqu’à 49 ans inclus

70%

De 50 à 59 ans inclus

50%

De 60 à 69 ans inclus

40%

A partir de 70 ans

30%

 

L ’impôt s’obtient par application du barème de l’impôt sur le revenu plus CSG et CRDS à la fraction de rente imposable.

 

 

Vous désirez une étude Personnalisée

 

 

© 2017 JME Assurances et Conseil